Vous êtes ici : Accueil > Tout feu tout flamme > Tout Feu Tout Flamme 2012

 

(1) Chaleur du soleil, Feu de la musique et Flamme des artisans..

Il a fait beau;ce samedi soir les concerts ont été d'une qualité irréprochable

Samedi 1 septembre : le feu de la musique

Samedi soir festif et de qualité. Une soirée sans fausse note pourrait-on dire tant les trois groupes ont su mettre une ambiance de feu.

RASTAFAYA, collectif de  huit musiciens, jouait pour la dernière fois après huit années de concert et 200 concerts. Leur musique estampillée « ska festif », celui qu’on aime à Forges, a créé une émotion d’autant plus intense que c’était le dernier festival où ils houeraient ensemble. Le public le leur a bien rendu, même si c’est difficile de jouer en avant-première lorsque les spectateurs arrivent les uns après les autres. Nous leur souhaitons bonne route sur les chemins différents qu’ils sauront prendre, nous n’en doutons pas, avec la même intensité que celle qu’ils ont prodiguée ce 1 septembre 2012.

Avec MA VALISE, la température a continué de monter. Leur musique métissée, leurs textes aux sonorités exotiques ont séduit un public varié qui n’a pas boudé son plaisir. Il est vrai que le groupe n’était pas inconnu à Forges puisqu’il s’y était déjà produit en 2008. Pour le dixième anniversaire du festival « Forges Tout Feu Tout Flamme » les organisateurs avaient en effet décidés de réinviter deux groupes qui leur avaient fait grande impression.

SANTA MACAIRO, groupe venu en 2010, a su garder toute sa pétulance et sa virtuosité. Leurs rythmes ont attiré devant de la scène tous ceux qui ressentaient le besoin de partager cette passion de la musique festive, colorée, populaire et intergénérationnelle. Encore un succès pour cette formation qui sait mouiller la chemise.

Cerise sur le gâteau, la compagnie « MESDEMOISELLES » a offert à l’entracte un intermède comique et acrobatique. Numéro de diabolo endiablé, théâtre de rue avec le spectacle de deux artistes pendues par les pieds à une corde le public a été subjugué par la prestation de ces jeunes artistes.

Entre 500 et 600 spectateurs, le double de la population de la commune, sont repartis avec le cœur réchauffé par le feu de cette musique et la prise de risques de ces « Mesdemoiselles ». Le double pourrait venir et au vu du prix du ticket (6€) ils repartiraient plus riches de ce partage avec les artistes et les autres spectateurs. Si la musique adoucit les mœurs elle peut aussi déchainer les passions mais celles-là n’engendrent pas la violence. C’est ce qui a été offert, une fois de plus à Forges, et nous nous en réjouissons. Notre cœur est grand et il y a de la place pour tous ceux qui veulent mettre le feu à la vie, se réchauffer aux braises du plaisir plutôt que de s’enfouir dans la cendre des « y a qu’à, faut qu’on ».

Deuxième partie : dimanche 2 septembre 2012

Consommation
    Environnement
      Lotissement
        Loisirs
          Divers
            Social
              urbanisme
                Consulter les archives
                Tout feu tout flamme Télécharger le bulletin municipal
                • préparations des entrées
                • ça intéresse les jeunes aussi!
                • Othello
                • Les Madeleines
                • l'équipe des cuisines
                • Je suis de Forges... et alors?
                • l'équipe du bar
                • Les Vieilles Baraques
                • la fin ne sera pas triste
                • fier d'être forgéen...
                Consulter toutes les galeries d'images